Acoustique

Relevant des sciences physiques, elle est la science du son, dont elle étudie la nature, ainsi que la production, la propagation et la réception. Déjà connue de l’Antiquité, lacoustique a trouvé dans notre vie moderne d’innombrables applications.

Au VIe siècle avant J-C., Pythagore, par ses études sur les cordes vibrantes, chiffrera, le premier, les intervalles musicaux. Quant à Sénèque, au début de l’ère chrétienne, il supposait déjà que l’élasticité de l’air était responsable de la propagation du son. En 1650, Otto von Guericke montre que le son ne peut se propager dans le vide. Cependant, il faut attendre Newton pour qu’une théorie mathématique de transmission du son soit élaborée. C’est en 1738 que l’on mesure pour la première fois la vitesse du son dans l’air. Un siècle plus tard, Regnault effectue des mesures de vitesse de propagation dans diférents milieux. A la fin du XIXe siècle, Helmholtz parvient à expliquer le timbre des sons en déterminant l’existence d’harmoniques dans un son complexe. Et, en 1895, lord Rayleigh met au point l’acoustique classique en publiant la théorie du son. Bell et Edison réalisent respectivement le téléphone (1876) et le phonographe (1877). Le premier magnétophone est construit par Poulsen en 1898. Les appareils denregistrement, de reproduction et de transmission du son utilisés de nos jours sont du domaine des techniques récentes de l’électro-acoustique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>