Acupuncture

Depuis le XIIIe siècle avant J-C, les Chinois pratiquent cette méthode thérapeutique qui ne fut introduite en Europe qu’au XIXe siècle, pour n’être réellement en considération que depuis quelques dizaines d’années, après la traduction en 1927 d’un ouvrage fondamental, le Nei Tsing.

Elle est fondée sur le principe qu’il existe une correspondance entre certains points de la peau et des organes déterminés. Le corps humain est ainsi sillonné par quatorze méridiens imaginaires sur lesquels se répartissent les points où l’on peut enfoncer des aiguilles d’or (effet de tonification) ou d’argent (sédation). Ces aiguilles, qui agiront par répercussion, peuvent être laissées en place pendant quelques secondes ou plusieurs heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>