Bataille des éperons d’Or

La «Bataille des éperons d’or »

Le 11 juillet 1302, sous les remparts de Courtrai, l’armée française commandée par Robert d’Artois fut défaite par les Flamands conduits par Guillaume de Juliers le Jeune. Près de 10000 artisans et paysans flamands, soutenus par 500 gentilshommes seulement, s’opposèrent à une ar­mée de 2 500 cavaliers français (à l’époque, on considérait qu’un cavalier valait dix fan­tassins). Tant de chevaliers français périrent qu’on ramassa, après le combat, environ huit cents éperons d’or, qui furent accrochés dans l’é­glise Notre-Dame de Courtrai. Ce fut la première grande vic­toire de l’infanterie sur la cavalerie, et surtout la pre­mière victoire de la bourgeoi­sie sur les seigneurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>