Bouclier

Les soldats romains faisaient une « levée de boucliers », signe de révolte, en brandissant tous ensemble ces armes protectrices de forme rectangulaire ou ovale. Certains boucliers étaient en cuir, d’autres en bois ou en métal. Au-dessus de leur tête, « formant tortue », ce toit ondulé les protégeait contre l’ennemi. Chaque cohorte avait sa couleur de « scutum ». Les chefs germains étaient portés sur le pavois par leurs hommes, en signe d’accession à leurs fonctions. Cet ancêtre de l’écu des chevaliers du Moyen Age, orné souvent très richement avec une pointe dorée en bas, se retrouve en héraldique. On en trouve dans l’arsenal des corps de police appelés à réprimer des émeutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>