Boussole

Inventée par les Chinois, la boussole est restée inconnue en Europe jusqu’au XIIe siècle. A cette époque, des Arabes firent connaître à des marins génois et vénitiens l’invention chinoise. L’introduction de la boussole en Europe marqua une étape décisive. Se repérant plus facilement en mer, les navigateurs entreprirent des voyages de plus en plus lointains qui aboutirent à de grandes découvertes géographiques. La boussole la plus simple se compose d’une aiguille magnétique reposant librement sur un pivot. Celui-ci est placé au centre d’un cadran divisé en 32 parties ou 360°, nommé rose des vents. Sous l’effet du champ magnétique terrestre, l’aiguille indique le pôle Nord et le pôle Sud magnétiques.

Cet appareil, qui demeure indispensable aux marins comme aux aviateurs, nommé à l’origine boussole (de bussola, petite boîte en italien), est appelé compas sur les avions comme sur les bateaux. Mais les indications fournies par la boussole ne sont pas d’une précision absolue. En effet, le nord magnétique ne correspond pas au nord géographique et sa position nest pas stable : elle a varié de deux degrés entre 1834 et 1848.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>