Cathédrale

Magnifiques édifices nés de la foi et du travail patient des bâtisseurs du Moyen Age, les cathédrales dressent encore leurs flèches et leurs hautes nefs dans la plupart des grandes cités d’Europe, qui n’en construisent plus. En France, on appelle ainsi les églises qui abritent ou ont abrité le trône (cathedra) de l’évêque. Dès le Moyen Age, elles ont joué un rôle important dans la vie des cités. Leur construction mobilisait des milliers de personnes de tous les âges et de toutes les couches de la société, travaillant anonymement sous la direction d’un maître d’oeuvre. La décoration des cathédrales (sculptures, vitraux) avait une valeur esthétique mais plus encore une valeur didactique.

Dans les églises romanes et gothiques, cette imagerie était traduite d’une manière simple et directe : aux scènes bibliques s’ajoutaient des épisodes de la vie des saints, des martyrs et des patriarches. La morale y était enseignée par la peinture des vices et des vertus. Les mois, le zodiaque, les arts, les sciences y étaient illustrés en scènes pittoresques. Les parvis étaient de vastes places, toutes désignées pour les rassemblements populaires. On y donnait des représentations théâtrales : les mystères. Monuments de la foi chrétienne, les cathédrales ont inspiré les peintres et les écrivains : Monet en France, Turner en Angleterre ont peint leurs façades changeantes selon la lumière. Rodin leur a consacré un ouvrage important, les Cathédrales de France. Elles ont été admirablement décrites par Victor Hugo et Marcel Proust.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>