Coffre fort

Le feu et les voleurs sont les deux fléaux contre lesquels le coffre-fort protège l’argent et les valeurs. Inventée par Fichet (en France) en 1825, et sans cesse perfectionnée depuis, cette armoire très solide se compose d’une enveloppe extérieure de fer ou d’acier (environ 2,5 cm d’épaisseur), séparée d’une enveloppe intérieure identique par une couche de substances ignifuges. Un bon coffre doit pouvoir supporter 1100°C pendant quatre heures. Sa lourde porte se ferme au moyen de serrures à combinaisons chiffrées connues seulement du propriétaire, et il est le plus souvent encastré dans un mur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>