Commedia dell’arte

Héritage probable de l’Antiquité, née en Italie au XVème siècle et demeurée en vogue jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, la commedia dell’arte est une forme de théâtre impromptu, c’est-à-dire que les acteurs improvisent sur une scène, au lieu de dire un texte préalablement appris ; se servant pour cela d’un canevas très simple, ils ont amplement recours au mime et même aux figures chorégraphiques et acrobatiques.

Ce genre de comédie mettait en scène des personnages poussés parfois jusqu’à la caricature ; des masques symbolisaient les différents caractères. Parmi les plus célèbres de ces héros traditionnels figurent Arlequin (le valet borné et famélique), Pantalon (le vieil avare), Polichinelle (le désenchanté), Brighella (l’intrigant sans scrupule), le Capitan (matamore lâche et fanfaron), le Docteur (le pédant), Colombine (l’amoureuse). Chaque acteur se spécialisait généralement dans un rôle et bâtissait sur lui sa carrière. Les troupes italiennes firent connaître la commedia dell’arte dans toute l’Europe, notamment à Paris, où elles inspirèrent le théâtre de Molière. Le théâtre moderne fait parfois encore appel à cette technique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>