Eau de Cologne

On ne sait pas très exactement si Giovanni Maria Farina inventa lui-même la recette de « l’eau admirable » qu’il vendait à Cologne au début du XVIIIe siècle ou si le fondateur de l’illustre lignée de parfumeurs la reçut de quelqu’un d’autre. Composée selon le Codex d’huiles essentielles, bergamote, romarin, citron, néroli et Portugal  dissoutes dans l’alcool, l’eau de Cologne n’a, depuis lors, rien perdu de la faveur dont elle jouissait. Nombre d’eaux cosmétiques ou de toilette s’inspirent encore de sa composition. Un Farina installé à Paris en 1806 y fabriquait une eau de Cologne qu’appréciait Napoléon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>