Flamenco

Ensemble des chants et danses d’Andalousie. Plus précisément, ce terme désigne l’art musical et chorégraphique des gitans andalous. Les origines du flamenco sont relativement obscures (on y retrouve nombre d’influences orientales) et les manifestations de son existence ne remontent pas au-delà de la fin du XVIIIe siècle. Il connut son apogée au XIXe siècle, sur les tréteaux des célèbres cafés cantantes.

L’art flamenco est essentiellement émotif et vécu dans l’instant, tant par le cantaor (chanteur) que par le bailaor (danseur) ou le tocaor (guitariste). Il se divise en trois genres fondamentaux, chacun engendrant à son tour une multitude de variantes. La quintessence du flamenco est le cante jondo, prose chantée au caractère sombre et incantatoire (seguiriyas, soleares). Le cante grande insiste plus sur la mélodie (fandango, malaguena) tandis que le cante chico allie verve et éclat (alegrias, sevillanas).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>