Rugby

Né en 1823 d’une infraction aux règles du jeu de football commise par un élève du collège de Rugby (Angleterre), le rugby est un jeu sportif qui se pratique sur un terrain gazonné et qui oppose deux équipes de quinze joueurs chacune : huit avants, deux demis (demi de mêlée et demi d’ouverture), quatre trois-quarts et un arrière. La rencontre est divisée en deux périodes de quarante minutes chacune, séparées par un repos de cinq minutes après lequel les équipes changent de camp. Le ballon utilisé est de forme ovale; il mesure de 28 à 29 cm de long et pèse de 375 à 425 grammes.

Le terrain, de forme rectangulaire, a une largeur d’environ 70 m entre les lignes de touche et une longueur de 95 à 100 m entre les lignes de but. Au centre de celles-ci se dressent les poteaux de but, distants de 5,65 m et réunis par une barre transversale située à 3 m au-dessus du sol. Au-delà des lignes de but se situent les lignes de ballon mort avec lesquelles elles délimitent un espace large de 12 à 22 m:1’en-but.

Le principe du jeu est, pour chaque équipe, de gagner le maximum de terrain, soit en bottant le ballon en coup de pied à suivre, soit en faisant des passes à la main entre joueurs qui doivent obligatoirement se situer en retrait les uns par rapport aux autres, puis de faire toucher le sol au ballon dans l’en-but adverse. L’équipe qui y parvient marque un essai (d’une valeur de quatre points), que son botteur tente de transformer en faisant passer le ballon entre les poteaux adverses, au-dessus de la barre transversale (la transformation a une valeur de deux points); le tir a lieu d’un point situé sur une ligne perpendiculaire à la ligne de but et dans le prolongement du point d’impact du ballon. La sortie en touche (pour laquelle le ballon doit être botté des 22 m ou rebondir dans le champ de jeu avant de sortir) est souvent utilisée à des fins tactiques, tandis que dans le champ de jeu n’importe quel joueur peut tenter un drop-goal, ou coup de pied franc, entre les poteaux adverses (il a une valeur de trois points), ou encore un arrêt de volée (réception du ballon réussie dans le champ de jeu en frappant le sol du talon), qui donne droit à une tentative de but. L’adversaire peut arrêter la progression d’une équipe, soit en interceptant le ballon à la main ou au pied, soit en plaquant à terre selon les règles le joueur qui en est porteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>