Sport automobile

Ce sport comprend des courses de vitesse pure et des rallies, les premières se disputant en général sur un circuit, les seconds sur un parcours touristique. La première course de vitesse officielle eut lieu en 1894 entre Paris et Rouen : 102 véhicules sétaient inscrits, parmi lesquels des voitures à vapeur, des voitures électriques, des monstres avec un système d’horlogerie, ainsi que des voitures à air comprimé ou à gaz ; l’un d’eux avait même un système de propulsion fondé sur le poids des passagers. Finalement, c’est le comte de Dion qui remporta la victoire, battant les quatorze autres rescapés. Il apparut bientôt que le moteur à explosion était le meilleur, et chaque constructeur d’automobiles désirant se faire un nom commença par fabriquer des voitures de course. Les compétitions sur route devinrent vite trop dangereuses pour les spectateurs et les pilotes. L’Automobile-club de Be1gique organisa pour la première fois, le 31 Juillet 1902, une épreuve sur circuit, près de Bastogne.

Depuis cette date, les circuits se sont développés, et de nombreux pays possèdent au moins un autodrome de très grande qualité. Chaque course qui s’y déroule se nomme un grand prix et intervient dans le décompte final du championnat du monde des conducteurs. Les voitures sont classées par catégories, la plus courante sur les circuits et la seule utilisée dans les grands prix étant la formule 1.

Les rallies se déroulent sur la route, durent parfois plusieurs jours, et sont courus par des voiture de tourisme ou de grand tourisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>