Chanson

Forme musicale populaire, ses thèmes sont pour beaucoup ceux de la poésie lyrique ; elle est aussi alimentée par les événements de l’actualité. La première mélodie connue date des pharaons et chantait les animaux. Les chansons populaires et folkloriques sont anonymes ; beaucoup ont été transmises oralement, et certaines d’entre elles constituent, avec les comptines, le fond du répertoire enfantin : Au clair de la lune,la Mère Michel, Sur le pont âAvignon.

Du Moyen Age au XIXe siècle. Dès 1150, les troubadours de Provence, puis les trouvères du Nord chantent l’amour courtois. La chanson lyrique mais savante apparaît : chansons de Thibaut IV de Champagne et d’Adam de La Halle. Puis, tour à tour raffinée, descriptive, champêtre, persifleuse, satirique, déjà politique depuis la Fronde, elle devient révolutionnaire : Ça ira, la Carmagnole, etc.

La chanson moderne, du XIXe siècle à nos jours, connaît une extension considérable. Dès 1851, la création de la S.A.C.E.M. ouvre l’ère de l’exploitation rationnelle et de la commercialisation qui favorisera le règne des « idoles ». Le public évolue, la chanson s’adapte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>